Inde en ligne : le portail francophone de l'Inde

Paris
[ 02:55 ]
:: Découvrez l'Inde sous toutes ses couleurs ::
New-Delhi
[ 07:25 ]


Introduction
Histoire
Géographie
Population
Langues
Religions
Politique
Economie
Etats
Littérature
Cinéma
Musique
Cuisine
Médecine
Arts
Danses
Sports
Personnalités
Résumé
Liens


Quoi de neuf


Agenda
Articles
Interviews
Recettes
Vidéos
Parutions


Tourisme


Conseil aux voyageurs
Carnets de route


Contact


Annuaire
Qui sommes-nous?
Liste de diffusion
Contact







Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Kumudini

Rabindranath Tagore
Traduit par France Bhattacharya

21 mars 2014


(JPG)

Kumudini, vers une autre forme de libération au nom de la tradition

Kumudini est un des personnages de Yogayog, œuvre littéraire de Rabindranath Tagore parue en langue bengalie en 1929. Dans ce roman récemment traduit en français par F. Bhattacharya et publié en octobre 2013 sous le titre éponyme, l’attachante héroïne va grandir et évoluer dans la société indienne au Bengale au XIXe siècle. En découvrant cette œuvre de Tagore aujourd’hui, nous saisissons la profonde influence des traditions sur les femmes en Inde depuis la nuit des temps jusqu’à nos jours ; en effet, encore aujourd’hui, la femme indienne semble partagée entre son dharma, le devoir moral, et son épanouissement personnel au sein de sa famille et de la société. Orpheline, mais élevée avec beaucoup de tendresse par son frère aîné, Kumudini reçoit une éducation très complète dans une société en mutation. Néanmoins, au fil d’une intrigue où des relations humaines se font et se défont dans un monde dominé par le pouvoir de l’argent, elle va voir son regard évoluer en traversant les épreuves de la vie. Déchirée entre le devoir conjugal et des sentiments profondément brimés, elle trace sa vie au sein de sa belle-famille dans la frustration avant de retrouver une certaine forme de libération dans les enseignements traditionnels transmis par son frère. En effet, par la force du destin, à un moment crucial de sa vie, inconsciemment guidée par l’instinct maternel, elle finira par se réconcilier avec ses conflits intérieurs ; son héritage culturel va l’aider à sauvegarder sa dignité.

Dans ce roman marqué par des références symboliques et épiques de la civilisation indienne, Tagore décrit avec beaucoup d’habileté et de réalisme le portrait psychologique de ses personnages. Au cœur d’une société bengalie en train de changer dans un contexte colonial, des relations humaines se tissent tantôt avec tendresse, tantôt dans une tension aiguë. Les discussions entre Kumudini et son frère vont nourrir ses propres réflexions qui l’aideront à supporter son humiliation. En ponctuant la trame du récit des allusions subtiles aux bienfaits de la musique et aux grandes épopées hindoues, Tagore nous montre le double impact des traditions sur l’héroïne. Ressenties au début comme un bel héritage, elles pèsent lourdement sur la vie de la jeune femme pendant un moment avant de se transformer en véritable soutien pour elle. Les empreintes d’une tradition millénaire profondément ancrées dans son for intérieur finissent par lui procurer une force essentielle pour surmonter les vicissitudes de la vie ; et par conséquent, c’est avec philosophie qu’elle acceptera sa condition féminine.

En faisant allusion à plusieurs héros mythiques, Tagore pose les jalons de la vie dramatique de son personnage. En proie à des conflits intérieurs et entourés de proches eux-mêmes désarmés devant sa situation, Kumudini aura un cheminement laborieux car, même avec des destins grandioses, les grands héros épiques n’étaient pas des êtres infaillibles ! Après son mariage, en évoquant Karna, ce héros tragique du Mahâbhârata, le narrateur annonce déjà le drame que vivra Kumudini lorsqu’elle ira chez son mari. En effet, comme Karna, obligé de se défaire de l’armure divine qui lui avait offerte par son père, le Dieu Surya, elle deviendra vulnérable dès qu’elle quittera la maison familiale et la protection de son frère Vipradas. Par ailleurs, dès le début du récit, nourrie de l’amour du couple divin idyllique de Radha et de Krishna, elle décide de bâtir sa vie conjugale à leur image. Mais déçue par le comportement et la cupidité de son mari, elle sera amenée à se poser des questions sur son rôle d’épouse. C’est sur la force des versets de la Bhagavat Gita et des Puranas et le dévouement de Mirabai pour Krishna qu’elle prendra appui pour essayer de tracer son destin. Il ne faut toutefois pas oublier que malgré leur loyauté envers Krishna, Radha et Mirabai se trouvent condamnées par leurs familles qu’elles quittent pour s’oublier dans la passion d’un amour mystique. Rien n’est obtenu sans sacrifice... Dans sa belle-famille, Kumudini trouve un jeune beau-frère qui avoue qu’il aurait aimé être comme Lakshmana pour elle. Ce jeune frère du prince Rama, qui devait protéger sa belle-sœur, la princesse Sita, dans le Ramayana, sera réprimandé par son grand frère pour l’avoir abandonnée quelques instants, laissant la voie libre à Ravana. Pris entre les rets du devoir moral, le dévouement, les obligations familiales et leur propre générosité, tous ces personnages épiques se trouvent livrés à des doutes profonds sur des choix à faire dans des situations délicates. Le frère de Kumudini est lui-même comparé à un moment donné à Bhishma, ce guerrier héroïque, qui, piégé par son propre vœu de célibat, devra porter la lourde responsabilité de l’anéantissement de sa famille. Vipradas, personnage intègre mais complètement impuissant devant les problèmes conjugaux de sa sœur, essaiera de la raisonner en lui rappelant l’histoire de l’épouse du roi Dushyanta, la princesse Shakuntala qui finira par trouver la paix malgré l’oubli de son mari.

Les références à la force morale des personnages empruntés à des épopées indiennes par Tagore sont renforcées par l’évocation des râgas dans le roman. Ces mélodies indiennes sont interprétées à des heures particulières de la journée, comme le râga Bhimpalasi dans l’après-midi et le râga Bhairoo à l’aube ; dans un moment de profond désarroi, elles vont apaiser la révolte intérieure de Kumudini, la délivrant de tous ces liens éphémères qui la relient aux autres pour la transporter vers quelque chose de plus éternel, le détachement. Cette forme de libération au nom de la tradition lui est proposée par son frère aîné à un moment où elle doit faire un choix décisif pour sa vie et assumer une nouvelle responsabilité. Chacun a un devoir à accomplir dans son rapport avec la société et au sein de sa famille. Trouver un équilibre, même fragile, en s’appuyant sur ses ressources profondes et son héritage culturel semble être la solution pour Kumudini qui essaiera d’assumer son prénom dans toute sa plénitude, la « fleur de lotus épanouie » au cœur de la complexité des « relations humaines », Yogayog. Cet émouvant roman de Tagore paru en Occident après presque un siècle et récemment en langue française souligne la grande actualité du thème de la femme opprimée, souhaitant se libérer au sein d’une société en constante évolution. Défenseur de la condition féminine, Tagore nous livre quelques clés pour découvrir la richesse intérieure de la femme qui n’est ni seule ni démunie.

Kumudini nous fait réfléchir sur les valeurs humaines, la marque des traditions millénaires sur l’homme ainsi que la foi de la femme en sa force intérieure. Ce précieux legs littéraire mérite d’être apprécié à la lumière de la multiplicité des références symboliques. On pourrait entrevoir une autre forme de libération pour la femme pour qu’elle s’épanouisse en faisant rimer « devoir » avec « bonheur »...

Kumudini
Auteur : Rabindranath Tagore
Traduction : France Bhattacharya
Editions Zulma, octobre 2013
380 pages
ISBN : 978-2843046599


Mots-clés : roman


Pravina Nallatamby (alias Anjali B.)




Dans la même rubrique :

[15-09-2016] Inde du Nord
[30-04-2016] Contes de l’Inde
[08-03-2016] Voix de femmes. Anthologie
[25-11-2015] La grande légende de Rama et Sita
[25-11-2015] Faire
[25-11-2015] Sous le grand banian
[31-07-2015] Le Voyage aux Indes
[31-07-2015] Les aventures de Goopy et Bagha et autres histoires de Bengale
[31-07-2015] Les mésaventures du gourou Paramarta
[22-03-2015] Le miniaturiste
[22-03-2015] Une année avec Gandhi
[22-03-2015] Navani de Delhi
[06-03-2015] Je vais t’avaler tout cru
[27-02-2015] Dans mon soubik - Volume 3, Contes de l’île de la Réunion et de l’Inde
[20-02-2015] Un, deux, trois... dans l’arbre
[14-02-2015] L’art ancestral des Warlis, aborigènes de l’Inde
[17-01-2015] Cabu en Inde
[17-12-2014] A propos d’une tenture de temple hindouiste, exemple d’art populaire sacré
[15-10-2014] La vie, c’est la vie !
J’étais un enfant des rues à Bombay

[16-06-2014] Inde : les meilleurs recettes
[21-03-2014] Kumudini
[25-01-2014] Contes aux parfums d’une Inde sacrée
[21-01-2013] Le systeme financier indien : entre ouverture et modernite
[03-09-2009] Histoire de mes assassins
[14-04-2009] Dictionnaire de l’Inde
[27-02-2009] Le livre de Rachel
[20-11-2008] Moi, Sampat Pal
Chef de gang en sari rose

[13-10-2008] Au rythme du Raga
[24-07-2008] Planet India
[20-05-2008] Le Palais des Miroirs
[03-04-2008] Taj
[25-03-2008] L’Inde s’affiche
[21-03-2008] Indian Holi
[25-02-2008] L’Inde au miroir du monde
[14-02-2008] L’Inde en France
[03-02-2008] La femme mariée
[09-12-2007] Cette nuit, la liberté
[04-11-2007] Bombay Victoria
[30-09-2007] Compartiment pour dames
[15-09-2007] La splendeur du silence
[13-07-2007] Ma soeur, mon amour / La liane du désir
[06-06-2007] Résidence indienne
[01-06-2007] DVD La légende de Bouddha
[12-05-2007] Impressions indiennes
[19-04-2007] Les troupes indiennes en France
[09-04-2007] Pondichéry Pondicherry
[08-10-2006] Light, Camera, Masala : The Insider’s Bollywood

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 28

Et si vous nous rejoigniez ?

Vous êtes passionné(e) par la culture indienne, vous souhaitez faire partager votre passion à tous les amoureux de l'Inde dans le monde francophone.
Nous recherchons des bénévoles actifs ayant un don pour la plume, des spécialistes de la communication, des web reporters, des développeurs, des graphistes...
Inde-en-ligne.com géré par l'association éponyme oeuvre depuis 2003 à la promotion d'une image novatrice de l'Inde en France entre tradition et modernité.
Si vous souhaitez nous rejoindre, merci de nous faire part de vos motivations en complétant le formulaire de contact avec vos coordonnées.


Google







Google+
Inde en lignesur Google+



Taux de change

Warning: file(): http:// wrapper is disabled in the server configuration by allow_url_fopen=0 in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/euroToInrRate.php on line 6

Warning: file(http://www.ecb.europa.eu/stats/eurofxref/eurofxref-daily.xml): failed to open stream: no suitable wrapper could be found in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/euroToInrRate.php on line 6

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/clients/91993e8b1f90c7c3e47f5af34f250a43/web/euroToInrRate.php on line 9


Inscription à la lettre d'information d'Inde-en-ligne.com



Inde en ligne
Ajouter à vos Favoris


Avec le soutien de
Gandi


© 2003-2015 - INDE-EN-LIGNE.COM ® - Tous droits réservés
Disclaimer