L'Inde a une superficie de 3 287 263 km² et représente le septième pays le plus grand du monde. Elle correspond à environ 6 fois et demi celle de la France ou le tiers de celle des Etats-Unis. La péninsule indienne domine l'asie du Sud-Est et représente 2,4 % de la surface totale mondiale. L'Inde est aussi considérée comme un sous-continent de part sa taille. Elle est séparée du reste de l'asie par la longue chaîne de l'Himalaya au nord.

Descriptif détaillé de la géographie indienne

On peut distinguer trois types de reliefs en Inde : la zone himalayenne au Nord, la plaine indo-gangétique le long du Gange et le plateau du Deccan au Sud. On peut rajouter aussi les îles d'Adaman et Nicobar qui constituent un relief à part...

La zone himalayenne

Située au nord de l'Inde et bordée par la longue chaîne montagneuse de l'Himalaya où culminent à plus de 8000 m l'Everest et l'Annapurna, cette frontière naturelle qui s'étend d'est en ouest à près de 2 410 km, sépare l'Inde de la Chine. Les points culminants en Inde sont : K2 (8611 m) dans l'état du Jammu et Cachemire ainsi que le Kanchenjunga (8 698 m) à la frontière du Népal avec l'état du Sikkim. Elle se termine sur la plaine par une bande marécageuse au climat malsain, le Terai, domaine de la forêt sempervirente. Cette zone abrite une variété d'espèces animales comme les tigres, les singes, les rhinocéros et différents espèces de cerfs...

La plaine indo-gangétique

La plaine indo-gangétique est constituée de terrains sédimentaires qui traversent l'Inde septentrionale qui s'étend de la mer d'Oman à l'ouest au golfe du Bengale à l'est. Elle s'étend à plus de 2410 km en longueur et 320 km en largeur. Elle est formée par les bassins du Gange, de l'Indus et du Brahmapoutre qui sont à l'origine . Le Bangladesh et la Birmanie bordent cette plaine à l'est, le Pakistan à l'ouest. Cette région est souvent envahie par la mousson qui inonde la plaine.

Le plateau du Deccan

Le plateau du Deccan occupe la majorité de la péninsule au sud. C'est un plateau triangulaire immense avec à l'ouest une chaîne montagneuse de 1500 m de haut que sont les "Ghâts" occidentaux qui s'étendent jusqu'à Kanyakumari et qui ménagent une bande formant les plaines cotières. A l'est, on trouve les "Ghâts" orientaux d'une hauteur de 610 m qui se situe le long du Golfe du Bengale et rejoignent les "Ghâts" occidentaux par les monts du Nilgiri pour former la péninsule indienne du sud.
Au centre, deux plateaux constituent le noyau central : le plateau de Mysore où coulent les fleuves Krishna et Kaveri et où l'on trouve également des forêts des tecks et de santals le tout dans un climat humide. Plus haut, le plateau du Mahrate avec des sols recouverts de latérite rouge.
Dans les monts du Nilgiri (2630 m) et d'Annamalai, il y a les stations climatiques de Matheran et Mahabaleshwar près de Mumbai (Bombay) ainsi que Ooty et Kodaikanal dans l'état du Tamilnadu. Ces régions montagneuses où il fait en général frais sont recouvertes de forêts et où l'on y trouve des plantations de thé et de café.

La frontière orientale est composée de chaînes de collines, Nagahills, sépare l'Inde de Myanmar (ex-Birmanie). Quand à l'ouest, le Pakistan est séparé au nord par l'Himalaya, au centre par le désert du Thar et au sud par une étendue marécageuse nommée, le Rann de Kutch

Le climat

En raison de son étendue, les conditions climatiques au nord ne sont pas les mêmes que celles au sud. Les températures sont comprises entre 8° et 35°C en moyenne, le climat étant en général chaud. On peut compter trois types de saisons en Inde : une saison chaude, une saison humide et une saison fraîche.

La saison chaude

Vers la fin du mois de mai, arrivent les premiers signes de la mousson sous forme de fortes pluies orageuses. De mai à juillet, la chaleur commence à se faire sentir à partir de février pour atteindre des canicules. Les températures peuvent atteindre 45° voir 50°. L'air est alors sec et poussièreux. C'est une période propice pour visiter le Cachemire, et prendre un bon bol d'oxygène dans les stations climatiques de l'Himalaya et du sud.

La saison humide

Elle commence début juillet et dure jusqu'en septembre. La mousson fait alors lentement sa progression vers le nord-est. Le climat ne redevient pas frais mais plutôt chaud et humide et peuvent survenir des catastrophes et innondations importantes. Cette période est recommandée pour le trekking au nord-ouest de l'Himalaya ainsi que pour visiter le Rajasthan avec ses somptueux palais entourés de lacs.

La saison fraîche

La mousson s'arrête en octobre. Le climat devient alors agréable (ni trop chaud, ni trop froid). A Delhi et au nord, les nuits sont fraîches. Quand à l'extrême nord, le climat est glacial et propice à quelques activités de ski comme dans la vallée de Kulu. Au sud, le climat est raisonnable puis vers février la température augmente et la chaleur commence vraiment à se faire sentir.




Source : © Lonely Planet

Le phénomène de la mousson

La mousson ou "saison des pluies" tire son nom d'un terme arabe mausim qui signifie "saison". C'est un phénomène typique du Sud Est asiatique et du sous continent indien. La mousson se caractérise par l'arrivée de masses d'air humides entrainant d'abondantes précipitations. Cette période dure généralement entre juin et septembre. De fortes précipitations sont déversées le long des Ghâts occidentaux jusqu'au Penjab. Cette période couvre 90 % des pluies annuelles et est attendue avec impatience par les indiens. Au contraire, le centre, les côtes orientales ainsi que le nord-ouest sont moins arrosés. D'importantes sécheresses peuvent survenir les années où les précipitations sont rares. Vers la fin septembre, la mousson s'affaiblit lentement. Des dépressions mobiles au niveau du Golfe du Bengale peuvent provoquer de graves innondations en raison d'une pluviométrie importante. Cette période dure jusqu'en novembre pour laisser place à un climat plus chaud.

Hydrographie

Les trois principaux fleuves de l'Inde sont l'Indus, le Gange et le Brahmapoutre et à eux seuls, ils irriguent les trois quarts du pays. Parmi ces cours d'eau, seul le Gange prend sa source en Inde, dans la région himalayenne du Garhwal. Les deux autres naissent au Tibet. Le Gange, qui mesure plus de 2000 km de long, est le plus grand fleuve de l'Inde. Il prend sa source au sommet de l'Himalaya, puis deux autres rivières viennent se joindre à lui pendant qu'il est encore sur la montagne. L'Indus se dirige vers le sud une fois atteint le pays plat et traverse le désert pakistanais. Le Brahmapoutre ainsi que le Gange vont à l'ouest pour finir dans un delta commun gigantesque et se jeter dans le golfe du Bengale. Pour les indiens, le Gange symbolise la vie et il est associé à la déesse Ganga Mai. Les hindous viennent s'y purifier en se baignant dans le Gange et les malades en agonie. Les plaines qui bordent le Gange sont très fertiles et plusieurs Indiens vivent autour des fleuves. De nos jours, en raison des déchets évacués par de nombreuses usines le long du fleuve, l'eau du Gange est très polluée et coure un risque pour la population et les animaux qui utilisent cette eau pour boire.

La biodiversité en Inde

L'Inde abrite une biodiversité richissime grâce aux climats et aux reliefs variés. On connaît ses majestueux éléphants, tigres et rhinocéros mais elle héberge aussi plus de 76 000 espèces animales : les mammifères, les oiseaux, les reptiles les amphibiens, les poissons, les insectes et d'autres invertébrés. Malheureusement, certaines sont en voie de disparition. La chasse, le déboisement, le braconnage et l'accroissement de la population sont les principales raisons de la détérioration de l'environnement.

Le tigre est le plus important des felins en Inde. Il vit dans les forêts, dans certaines plaines et aux pieds des montagnes de l'Himalaya. Quand au rhinocéros, c'est une espèce très protégée. On en recense environ 400 aujourd'hui, la majorité vivant dans la réserve naturelle de Kaziranga dans l'état de l'Assam. En ce qui concerne les singes, on trouve en majorité le macaque rhésus puis au sud, le bonnet chinois ainsi que le semnopithèque. Le gaur ou bison indien est présent dans certaines forêts de l'Inde tout comme que le nilgai ou taureau bleu. Mais on trouve également, une variété d'antilopes, de cerfs,...

Le dauphin du Gange est un dauphin vivant dans les fleuves du Gange, du Brahmapoutre et de l'Indus et mesure environ 3.6 m de long. C'est une espèce menacée en raison de la pollution du fleuve.

On recense plus de 2000 espèces d'oiseaux en Inde. C'est un vrai paradis pour les ornithologues. 85 % d'entre-eux vivent en Inde et le reste sont des oiseaux migrateurs. Ils arrivent entre septembre et novembre pour repartir entre mars et avril. L'Inde compte 400 espèces de reptiles dont 80 espèces venimeuses. On peut citer le cobra royal, le python,.. mais également des crocodiles, des grandes tortues d'eau, ... Finalement, la végétation est diverse et luxuriante. 15000 spécimens sont recensés à ce jour.

 

STATISTIQUES
Localisation géographique
Asie (Centre Sud)
Superficie

3 287 590 km²

(terre : 2 973 190km², eau : 314 400 km²)

Coordonnées géographiques
20 00 N, 77 00 E
Pays frontaliers
Pakistan (2912 km), Chine (3380 km), Népal (1690 km), Bhoutan (605 km), Myanmar (1463 km), Bangladesh (4 053 km)
Frontières maritimes
Mer d'Arabie, Golfe du Bengale, Océan Indien
Frontières terrestres
14 103 km
Côte
7 000 km
Points culminants
Kanchenjunga (8 598 m)
Ressources naturelles
charbon, fer, manganèse, mica, bauxite, titanium, chrome, gaz naturel, diamant, pétrole, pierre à chaux
Terrain
Plateau du Deccan au sud, plaines le long du Gange, deserts à l'ouest, montagnes de l'Himalaya au nord
Climat
tempéré au nord, tropical au sud