Inde en ligne : le portail francophone de l'Inde

Paris
[ 11:16 ]
:: Découvrez l'Inde sous toutes ses couleurs ::
New-Delhi
[ 15:46 ]


Introduction
Histoire
Géographie
Population
Langues
Religions
Politique
Economie
Etats
Littérature
Cinéma
Musique
Cuisine
Médecine
Arts
Danses
Sports
Personnalités
Résumé
Liens


Quoi de neuf


Agenda
Articles
Interviews
Recettes
Vidťos
Parutions


Tourisme


Conseil aux voyageurs
Carnets de route


Contact


Annuaire
Qui sommes-nous?
Liste de diffusion
Contact






Rabindranath Tagore

1er février 2005


" Qui es-tu, lecteur, toi qui, dans cent ans, liras mes vers ? [.]
Ouvre tes portes et regarde au loin. Dans ton jardin en fleurs, cueille les souvenirs parfum√©es des fleurs fan√©es d’il y a cent ans. _ Puisses-tu sentir, dans la joie de ton cŇ“ur, la joie vivante qui un matin de printemps, chanta, lan√ßant sa voix joyeuse par del√ cent ann√©es.
" (extrait du Jardinier d’amour)

Po√®te et philosophe, Rabindranath Tagore, n√© √ Calcutta le 7 mai 1861, est devenu c√©l√®bre dans le monde entier avec une Ň“uvre dense et vari√©e. Elev√© au sein d’une famille ais√©e, fortement impr√©gn√©e de traditions hindoues, il poursuit ses √©tudes sup√©rieures en Angleterre.
Reconnu en tant que romancier, dramaturge, compositeur lyrique et peintre il se veut d’abord un po√®te, " kavi ", en bengali. Homme tr√®s sensible et ouvert aux √©changes interculturels, il traduit lui-m√™me certains de ses textes √©crits en bengali, sa langue maternelle, en anglais afin de les mettre √ la port√©e de l’Occident.

Gitanjali, ’l’Offrande lyrique’, recueil de po√©sie r√©dig√©e sous forme de dialogues et de louanges adress√©s √ Dieu, devient accessible √©galement en langue fran√ßaise gr√Ęce √ la traduction d’Andr√© Gide. _ Avec le rayonnement universel de son Ň“uvre, il voyage et tient des conf√©rences dans le monde entier. En 1913, il re√ßoit le prix Nobel de litt√©rature.

Tagore inspire √©galement des cin√©astes bengalis. A partir de ses nouvelles marqu√©es d’un remarquable r√©alisme, Tapan Sinha r√©alisera Kabuliwala (1957), Atithi (1965) et Khudhito Pasan (1960) et quelques ann√©es plus tard, Satyajit Ray adaptera l’histoire de Nastanir et de Ghare Baire pour les sc√©narios de Charulata (1964) et de La maison et le monde (1984).

Contemporain et ami d√©vou√© du Mahatma Gandhi, Tagore participera √ l’ind√©pendance de son pays. Toutefois, ces deux amis ne partagent pas la m√™me opinion sur la lib√©ration de l’Inde ; alors que Gandhi milite pour la non-coop√©ration avec les Britanniques et pour une restructuration √©conomique, Tagore propose une action plut√’t intellectuelle en faveur d’une lib√©ration sentimentale qui conduirait √ des r√©formes sociales et politiques. Quelles que soient leurs divergences sur la fa√ßon de lib√©rer l’Inde du joug colonial britannique, Tagore se montre solidaire dans le combat nationaliste et sa contribution ind√©niable au patrimoine indien est encore tr√®s vivante dans les paroles qu’il composera pour l’hymne national indien, " Jana gana mana ", qui se veut aussi un hommage au Seigneur de l’Univers.

Humaniste un peu r√™veur, Tagore poursuit sa recherche de l’Infini et sa grande ferveur spirituelle aura une influence certaine sur sa cr√©ation litt√©raire, teint√©e d’un lyrisme √©mouvant.

Nourri d√®s son jeune √Ęge des Upanishads (r√©flexions m√©taphysiques sur le sens de la vie et de la nature de l’Univers), du mysticisme des soufis et de la philosophie des po√®tes Bauls (chanteurs mystiques errant dans les villages du Bengale), il va d√©crire son √©veil spirituel comme une r√©v√©lation. Il d√©veloppe une foi in√©branlable en l’amour divin et se livre √ la contemplation de la pr√©sence de l’infini dans la nature ; celle-ci deviendra une v√©ritable source d’inspiration pour lui. Son oeuvre est riche de symboles emprunt√©s √ la nature qui √©voquent sa recherche permanente de la non-dualit√©, de la v√©rit√© et de la beaut√© d’un Dieu omnipr√©sent. La non-dualit√© ou l’Unit√© signifie, pour Tagore, la communion avec les autres, avec tous les √™tres de la nature ainsi qu’avec le divin.

Toujours √©merveill√© par la Beaut√© de son entourage, il traverse les vicissitudes de la vie avec s√©r√©nit√© ; face √ l’√©preuve et malgr√© la perte de sa femme et de ses enfants, il demeure g√©n√©reux. R√©sign√© √ Dieu, il saura transformer la souffrance en joie. L’affection qu’il porte aux enfants dans Sishu, " La jeune lune ", lorsqu’il leur fait don du d√©tachement, r√©v√®le son amour de la nature et son altruisme.

" Je d√©sire te faire un don, mon enfant, car la vie nous emporte √ la d√©rive. Nos destin√©es nous s√©pareront, nos amours seront oubli√©es. [.] Jeune est ta vie, longue ta route ; d’une seule gorg√©e, tu bois la tendresse que nous t’apportons, puis tu te d√©tournes et fuis loin de nous. Tu as tes jeux et tes compagnons. Qu’importe si tu ne nous consacres ni temps ni pens√©e ? Mais √ nous la vieillesse donne le loisir de compter les jours d’autrefois, de choyer dans nos cŇ“urs ce que nos mains ont perdu pour jamais. Le fleuve rapide coule en chantant et brise devant lui tous les obstacles. Mais la montagne immobile le suit avec amour et garde le souvenir du pass√©. " (Extrait de La jeune lune)

Cet amour d√©sint√©ress√© m√®ne, selon lui, √ la r√©flexion int√©rieure et √ une libert√© cr√©atrice qui permettront √ l’homme d’agir en vue de l’√©panouissement de son √™tre.

Penseur √©clair√© et proche des siens, il ch√©rit le d√©sir d’apporter sa contribution √ l’√©veil de la conscience humaine. Persuad√© que l’√©ducation contribue √ vaincre les souffrances, il fonde en 1901 Santiniketan, le " havre de paix ". Cette √©cole exp√©rimentale devrait promouvoir les valeurs universelles, et enseigner la recherche de la v√©rit√© et la tol√©rance. Il partage ses exp√©riences spirituelles et ses convictions philosophiques et transmets un message de paix universelle fond√©e sur cette v√©rit√© inh√©rente √ la nature et √ la pens√©e humaine.

" La beaut√© n’est pas une fantaisie, elle poss√®de le sens √©ternel de la r√©alit√©. Les faits qui causent l’abattement et la tristesse ne sont qu’une brume, et lorsqu’√ travers cette brume la beaut√© perce √ß√ et l√ , nous comprenons que la Paix est vraie, et non le conflit, que l’Amour est vrai et non la haine, et que la V√©rit√© est l’Unit√© et la non la multitude disjointe ".
Extrait de La Religion du poète)

L’√©cole de Santiniketan donnera naissance en 1921 √ l’Universit√© internationale Vishva Bharati, centre d’√©tudes des civilisations et des cultures orientales et occidentales. Tagore poursuit sa d√©fense de la cr√©ativit√© et encourage l’homme √ acqu√©rir une certaine pl√©nitude dans le chemin de la Connaissance.

" L√ o√Ļ l’esprit est sans crainte [.] L√ o√Ļ la connaissance est libre ;
L√ o√Ļ le monde n’a pas √©t√© morcel√© entre d’√©troites parois mitoyennes ;
L√ o√Ļ les mots √©manent des profondeurs de la sinc√©rit√© ;
L√ o√Ļ l’effort infatigu√© tend les bras vers la perfection ;
L√ o√Ļ le clair courant de la raison ne n’est pas mortellement √©gar√© dans l’aride et morne d√©sert de la coutume ;
L√ o√Ļ l’esprit guid√© par toi s’avance dans l’√©largissement continu de la pens√©e et de l’action -
Dans ce paradis de libert√©, mon P√®re, permets que ma patrie s’√©veille. "
(Extrait de Gitanjali)

L’expression de ce voeu de lib√©ration pour son pays et l’humanit√© adress√©e dans une pri√®re au Divin impr√®gne son Ň“uvre comme une promesse d’esp√©rance.

D√©c√©d√© en 1941 √ l’√Ęge de 80 ans, Tagore nous l√®gue un h√©ritage spirituel. Sa po√©sie peut encore nous faire vibrer aujourd’hui. A une √©poque aussi agit√©e que la n√’tre, elle nous invite √ m√©diter sur le fondement de notre savoir et le parfum tenace de nos exp√©riences...


Mots-clťs :


Pravina Nallatamby (alias Anjali B.)




Dans la mÍme rubrique :

[09-02-2009] SRINIVASA RAMANUJAN (1887-1920)
[02-11-2007] SAROJINI NAIDU (1879-1949)
[01-10-2007] Sant Narsinh Mehta (1414-1480)
[15-09-2007] Bankim Chandra Chatterjee (1838-1894), p√ ¬®re du roman indien
[07-08-2007] Ami Parekh ou Bollywood sur glace
[13-07-2007] Narain Karthikeyan, l’Indien le plus rapide
[06-06-2007] SATYAJIT RAY (1921-1992)
[08-05-2007] SANT SURDAS, chanteur-po√ ¬®te m√©di√©val (1478-1583)
[11-03-2007] Salman Rushdie
[18-10-2006] Shivaji, le guerrier mar√ ¬Ęthe (1627-1680)
[10-09-2006] A.R. Rahman
[25-05-2006] Amartya Sen √ ¬ Sciences Po √ ¬ Paris le 12 mai 2006
[18-03-2006] Pandit Hariprasad Chaurasia
[29-10-2005] Swami Vivekananda (1863-1902)
[15-10-2005] Dr Ambedkar (1891-1956)
[03-07-2005] Shah Rukh Khan
[01-03-2005] Tirouvalluvar
[01-02-2005] Amitabh Bachchan
[01-02-2005] Rabindranath Tagore
[04-11-2004] Sri Aurobindo (1872 - 1950)
[15-10-2004] Indira GANDHI [1917 - 1984]

Et si vous nous rejoigniez ?

Vous êtes passionné(e) par la culture indienne, vous souhaitez faire partager votre passion à tous les amoureux de l'Inde dans le monde francophone.
Nous recherchons des bénévoles actifs ayant un don pour la plume, des spécialistes de la communication, des web reporters, des développeurs, des graphistes...
Inde-en-ligne.com géré par l'association éponyme oeuvre depuis 2003 à la promotion d'une image novatrice de l'Inde en France entre tradition et modernité.
Si vous souhaitez nous rejoindre, merci de nous faire part de vos motivations en complťtant le formulaire de contact avec vos coordonnťes.


Google







Google+
Inde en lignesur Google+



Taux de change
1€=76.6820 INR


Inscription ŗ la lettre d'information d'Inde-en-ligne.com



Inde en ligne
Ajouter à vos Favoris


Avec le soutien de
Gandi


© 2003-2015 - INDE-EN-LIGNE.COM ® - Tous droits réservés
Disclaimer